Closed Vacancy: Responsable Administratif et Financier D’un Programme de Mise en Place D’un Centre de Prise en Charge Holistique de Victimes de Violences Sexuelles et Violences Basees Sur le Genre

POSTE A POURVOIR : RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER D’UN PROGRAMME DE MISE EN PLACE D’UN CENTRE DE PRISE EN CHARGE HOLISTIQUE DE VICTIMES DE VIOLENCES SEXUELLES ET VIOLENCES BASEES SUR LE GENRE.

LIEU DE MISSION : BANGUI, CENTRAFRIQUE.

PRISE DE FONCTION : A PARTIR DE NOVEMBRE 2019.

STATUT : CONTRAT DE DROIT FRANÇAIS. LIEN CONTRACTUEL : FONDATION PIERRE FABRE.

PRESENTATION DE LA FONDATION PIERRE FABRE :

La Fondation Pierre Fabre (FPF) est une fondation reconnue d’Utilité Publique par décret en Conseil d’Etat en date du 6 avril 1999. Elle a pour mission de permettre aux populations des pays les moins avancés et à celles des pays émergents dans le monde, ainsi qu’aux populations exceptionnellement plongées dans des situations de crises graves, d’origine politique, économique et/ou naturelles, d’accéder, tant en qualité qu’en volume, aux soins et plus spécialement aux médicaments d’usage courant définis notamment par l’OMS comme essentiels à la santé humaine.

CONTEXTE :

Contexte de la zone de mission :

La République Centrafricaine (RCA) est un pays enclavé, frontalier du Cameroun, du Tchad, du Soudan, du Sud Soudan, de la République démocratique du Congo et du Congo Brazzaville. Malgré ses richesses naturelles, elle figure parmi les nations les plus pauvre du monde (188ème1 sur 189 pays selon l’IDH, Indice de Développement Humain). L’Esperance de vie des centrafricains est de 53.5 ans2. Le pays compte 4.6 millions d’habitants3 dont 600 000 à Bangui, sa capitale. Les langues officielles sont le français et le sango et les religions principales sont l’Animisme, le Christianisme et l’Islam. Le contexte sécuritaire est très volatile et les besoins humanitaires sont loin d’être couverts.

La RCA est en proie aux conflits depuis près de vingt ans. Depuis 2012, le pays connait une des plus graves crises politiques et sécuritaires de son histoire. Si les accords de Khartoum, signés le 6 février 2019, doivent contribuer à renforcer la construction de la paix en Centrafrique, la situation politique et sécuritaire reste très critique.

Dans ce contexte, les violences basées sur le genre doivent faire l’objet d’une attention particulière. Elles se manifestent sous différentes formes, dont les violences sexuelles. Si les victimes de violences sexuelles liées au conflit sont nombreuses, l’impunité entourant la commission de ces crimes et la déliquescence des structures sociales (famille, communauté etc.) laissent présager un risque accru de violences sexuelles dans les années à venir.

Objectif du programme de mise en place d’un centre de prise en charge holistique* de victimes de violences sexuelles et violences basées sur le genre à Bangui :

Ce programme permettra, aux victimes de violences sexuelles et violences basées sur le genre, de Bangui et des provinces, d’accéder à des soins de qualité, selon un parcours coordonné, accompagné et complet, grâce à la mise en place d’un centre « Guichet unique » (One Stop Center – OSC) localisé au sein de l’Hôpital de l’Amitié et de l’Association des Femmes Juristes de Centrafrique (AFJC) à Bangui. Ce projet participera également à la prévention des violences sexuelles et basées sur le genre dans le pays. Facilité par quatre partenaires internationaux qui formeront un consortium, il est fondé sur un transfert de compétences sud-sud entre les acteurs congolais et les acteurs centrafricains. Le projet permettra en outre de renforcer les capacités d’un hôpital public ainsi que d’une association locale reconnue, deux structures qui sont déjà des lieux de référencement pour les victimes de violences sexuelles et basées sur le genre.

Historique de la mise en place du programme :

La Fondation Pierre Fabre, la Fondation Dr. Denis Mukwege, la Fondation Panzi RDC et l’Institut Francophone pour la Justice et la Démocratie qui formeront le Consortium du programme ont uni, il y a déjà deux ans, leurs forces pour promouvoir la prise en charge holistique des victimes de violences sexuelles et violences basées sur le genre. Ensemble, ils ont signé une Lettre d’Accord le 2 mai 2017 qui souligne l’engagement de chaque organisation pour atteindre les objectifs communs. Ainsi, les quatre partenaires internationaux du projet mènent d’ores et déjà un programme commun de prise en charge des victimes de violences sexuelles et violences basées sur le genre au sein de l’Hôpital de Bulenga (Sud Kivu, région de Minova) depuis Mai 2018. Ce centre holistique constitue une première reproduction de ce modèle dans une zone rurale isolée de la République Démocratique du Congo.

*le modèle holistique de Panzi, à l’initiative du Dr Mukwege (Prix Nobel de la Paix 2018) et de son équipe, vise une prise en charge complète de la personne, ses besoins et la façon dont ces différents facteurs s’influencent mutuellement. Il est structuré autour de quatre piliers, qui répondent aux besoins essentiels de guérison de la victime et de son autonomisation : piliers médical, psychologique, juridique, socioéconomique.

Description des partenaires du consortium et des apports de chacun :

La Fondation Pierre Fabre (FPF) est une fondation reconnue d’Utilité Publique par décret en Conseil d’Etat en date du 6 avril 1999. Elle a pour mission de permettre aux populations des pays les moins avancés et à celles des pays émergents dans le monde, ainsi qu’aux populations exceptionnellement plongées dans des situations de crises graves, d’origine politique, économique et/ou naturelles, d’accéder, tant en qualité qu’en volume, aux soins et plus spécialement aux médicaments d’usage courant définis notamment par l’OMS comme essentiels à la santé humaine. Elle a structuré ses activités autour de 5 axes prioritaires : la formation de professionnels du médicament, l’accès aux soins
de qualité pour les populations vulnérables, la lutte contre la drépanocytose, la dermatologie et la esanté.

Dans ce programme, la FPF sera le chef de file du consortium. La FPF apportera son expertise médicale et scientifique et assurera la gestion administrative et financière du programme.

La Fondation Dr Denis Mukwege dénonce l’utilisation des violences sexuelles lors de conflits armés. Elle plaide auprès de la communauté internationale, pour l’établissement d’une ligne rouge juridiquement contraignante contre le viol comme arme de guerre, pour mettre fin à l’impunité, accroître la responsabilisation des Etats et rendre justice aux victimes. Elle soutient la réplication du modèle des soins holistiques mis en œuvre à l’hôpital de Panzi à Bukavu et dans d’autres zones de conflit.

Dans ce programme, la Fondation Dr Denis Mukwege apportera son expertise du modèle holistique, appuiera le plaidoyer et le développement du réseau des survivantes.

La Fondation Panzi RDC a été fondée il y a près de dix ans par le Docteur Denis Mukwege afin d’appuyer l’hôpital où sont secourues des milliers de victimes de viols perpétrés dans le Nord-Est de la République Démocratique du Congo ravagée par les conflits. L’hôpital et la Fondation Panzi RDC ont acquis une expertise particulière dans le traitement des blessures gynécologiques et psychologiques au travers d’un modèle intégré de soins multisectoriels.

Dans ce programme, la Fondation Panzi RDC transmettra son expérience et son expertise dans le domaine des soins et de la prise en charge holistique des victimes de violences sexuelles et basées sur le genre notamment en formant le personnel médical de l’hôpital de l’Amitié.

L’Institut Francophone pour la Justice et la Démocratie (IFJD) est une association française qui poursuit les activités de l’Institut Universitaire Varenne et de l’Association Francophone de Justice Transitionnelle. Elle est chargée de promouvoir la diffusion des connaissances tant sur le plan académique, que dans le cadre d’activités opérationnelles. Elle a développé un axe important consacré aux victimes de violences sexuelles et basées sur le genre comportant publications et recherches, formations, expertise et appui à l’assistance juridique et judiciaire, portant principalement sur le modèle holistique d’assistance aux victimes. Ayant une vocation scientifique et opérationnelle, l’IFJD favorise la production et la transmission de la connaissance, le soutien à la recherche scientifique et universitaire et l’action sur le terrain

Dans ce programme, l’IFJD apportera son expertise concernant tant la Justice transitionnelle en générale, que la problématique spécifique des violences sexuelles. L’IFJD intervient en Centrafrique, seul ou en partenariat, depuis novembre 2015. Il sera, dans le cadre du centre d’assistance holistique de Bangui, en appui technique au volet juridique et socio-économique.

TYPOLOGIE DU POSTE :

Lieu de mission : Bangui, Centrafrique.

Contrat de travail : avec la Fondation Pierre Fabre.

Conduite de la mission : en coordination étroite avec le Coordinateur Général du programme basé à Bangui.

MISSION ET ACTIVITES PRINCIPALES :

Reporting :

En lien avec le Coordinateur Général :

Contrôle de gestion :

Suivi et réalisation des dépenses :

Conformément aux procédures de la Fondation Pierre Fabre :

Gestion générale des moyens :

Gestion logistique du personnel détaché :

Superviser la logistique liée au détachement du personnel (location de la maison, mise à disposition du véhicule …).

EXPÉRIENCES ET COMPÉTENCES
Expériences :

Qualités du candidat :

Langues

CONDITIONS SALARIALES : en fonction du profil.

DUREE DU PROJET : 4 ans

SECURITE :

PRE-REQUIS :

Pour postuler, merci de nous faire parvenir avant le 30 Septembre 2019 votre CV et une lettre de motivation à recrutement@fondationpierrefabre.org avec en sujet la référence « RAF programme RCA ».

Our partners