Statement from Dr. Mukwege
concerning COVID-19

Call by Dr. Mukwege for citizen vigilance and collective mobilization in the face of the Coronavirus pandemic

(in FRENCH below)

Ladies and gentlemen,

The whole world is facing the Coronavirus pandemic that is now spreading in Africa, after having struck Asia and Europe. The latest figures from Europe are appalling. Several other countries in the world, such as the United States and Canada, are also affected.

The Democratic Republic of Congo (DRC), our country, is not spared. Already, 48 positive cases and 4 deaths have been reported. We must prepare for the worst in order to avoid a massive spread of the virus and a multiplication of cases.

In the absence of test centers throughout our country and of means to conduct large-scale screening of the population, as encouraged by the World Health Organization, we have no idea of ​​the actual extent of people infected. To date, it is therefore very difficult to detect who among us or among those around us is already infected.

It is important to note that this virus is very contagious even if the symptoms of the disease – fever, dry cough, difficulty breathing – have not yet appeared.

Our best way to stop the spread of the virus will therefore be prevention, citizen vigilance and collective mobilization. What matters most is the behavior of each individual and of us all.

We call on the entire national community to become fully involved in ensuring an effective response to the pandemic.

We welcome the preventive mechanisms decreed by the Head of State on March 19, banning gatherings, in particular in schools, churches, meeting halls, collective sporting events, and restricting access to the national territory.

We also welcome the appointment of our compatriot and my colleague, the eminent virologist Jean-Jacques Muyembe, co-discoverer of the Ebola virus in 1976, as coordinator of the Coronavirus response in the DRC.

Each of us must accept, for the duration of this crisis, to adapt our habits: avoid going out as much as possible and stay at home; adopt social distancing measures, such as keeping a minimum of one meter distance between individuals; avoid handshakes and hugs.

Familiar preventive hygiene measures, such as washing your hands regularly with soap and sneezing into your elbow, are also highly recommended.

For any emergency or potential case, contact the nearest hospital and follow the instructions of the health authorities of our country.

At Panzi General Hospital, all our staff are prepared and mobilized for the response. We will take care of the sick with efficiency and humanity.

Dear fellow citizens, women and men, political decision-makers, religious leaders, traditional leaders, leaders of civil society and social movements, health professionals, we call on you to relay prevention messages. Let us join forces to stem this pandemic in a spirit of responsibility and solidarity with the international community.

Today and tomorrow, at Panzi hospital, we will be at the disposal of our population to make our contribution to this fight.

 

Thank you.

Bukavu, March 24, 2020

Dr. Denis Mukwege

 

Appel du Dr Mukwege à la vigilance citoyenne et à la mobilisation collective face à la pandémie du Coronavirus

Mesdames et messieurs, chers compatriotes,

Le monde entier fait face à la pandémie de Coronavirus qui se propage en Afrique, après avoir frappé l’Asie et l’Europe. Les derniers chiffres qui nous parviennent de l’Europe sont effroyables. Plusieurs autres pays dans le monde comme les Etats Unis, le Canada  sont aussi touchés.

La République Démocratique du Congo (RDC), notre pays, n’est pas épargnée. Déjà, 48 cas positifs et 4 morts ont été signalés.

Nous devons nous préparer au pire, éviter une propagation massive du virus et une multiplication des cas.

En l’absence de centres de tests sur l’ensemble du Territoire et de moyens pour mener des dépistages à grande échelle sur la population tel que l’encourage  l’Organisation Mondiale de la Santé,  nous n’avons aucune idée de l’ampleur réelle de la propagation. A ce jour,  il est donc très difficile de détecter qui de nous ou de notre entourage serait porteur.

Il est important de souligner que ce virus est très contagieux alors même que les symptômes de la maladie – la fièvre, une toux sèche, des difficultés respiratoires – ne se seraient pas encore manifestés.

Notre meilleur moyen d’enrayer la propagation du virus sera donc la prévention, une vigilance citoyenne et une mobilisation collective. Ce qui compte le plus, c’est le comportement de chaque individu et de nous tous.

Nous appelons toute la communauté nationale à s’impliquer pleinement pour assurer une riposte efficace à la pandémie.

Nous saluons les mécanismes préventifs décrétés par le Chef de l’Etat en date du 19 mars, interdisant les rassemblements, notamment aux écoles, aux églises,  aux salles de fêtes, aux évènements sportifs collectifs et restreignant l’accès au territoire national.

Nous saluons également la nomination de notre compatriote et mon confrère, l’éminent virologue Jean-Jacques Muyembe, codécouvreur du virus Ebola en 1976, comme coordinateur de la riposte au Coronavirus en RDC.

Chacun de nous doit accepter, le temps de la gestion de cette crise, d’adapter ses habitudes: éviter au maximum les déplacements et rester chez soi ; adopter les mesures de distanciation sociale, comme garder un minimum d’un mètre de distance entre individus ; éviter les poignées de mains et les embrassades.

Les mesures d’hygiène préventives familières telles que se laver régulièrement les mains avec du savon et éternuer dans son coude sont également vivement recommandées.

Pour toute urgence ou cas suspect, contactez les hôpitaux à votre disposition et suivez les instructions des autorités sanitaires de notre pays.

A l’Hôpital Général de Référence de Panzi, tout notre personnel est  préparé et mobilisé  pour la riposte. Nous prendrons en charge les malades avec efficacité et humanité.

Chers compatriotes, femmes et hommes, décideurs politiques, leaders religieux, chefs coutumiers, leaders de la société civile et des mouvements sociaux, professionnels de la santé, nous vous appelons à relayer les messages de prévention. Mettons nos forces ensemble pour endiguer cette pandémie dans un esprit de responsabilité et de solidarité avec la communauté internationale.

Aujourd’hui et demain, à l’hôpital de Panzi, nous serons à la disposition de notre population pour apporter notre contribution à cette lutte.

Je vous remercie.

Bukavu le 23/03/2020

Dr Denis Mukwege.